• 3 février 2016

Editorial

Rigoureuse, solidaire, durable

C’est ainsi que l’on peut décrire la gestion des affaires communales sous l’égide de la gauche plurielle, majoritaire depuis 2006 à l’exécutif de Villars-sur-Glâne.
Rigoureuse, car malgré des revenus à la hausse, le Conseil communal a toujours gardé la tête sur les épaules et n’a jamais cédé à la tentation d’augmenter de manière irréfléchie les dépenses publiques. Rigoureuse aussi, car les femmes et les hommes qui président aux destinés de la Commune défendent avant toute chose l’intérêt public et le bien commun.
Solidaire, car l’exécutif a soigneusement maintenu un équilibre pragmatique entre les contraintes financières et la nécessité d’offrir des prestations de haute qualité à tous les citoyens de Villars-sur-Glâne. Qu’il s’agisse des écoles, des accueils extra-scolaires, des prestations sociales, du soutien aux associations et aux clubs sportifs qui font la vie de la Commune, les autorités ont mis un point d’honneur à garantir la mise à disposition des ressources, des services et des infrastructures nécessaires.
Durable enfin, car nous avons toujours eu a l’esprit le besoin de travailler et d’investir sur le long terme. Notre aménagement du territoire vise l’équilibre entre habitants, emplois et lieux de détente, ainsi que la préservation des espaces verts. Les bâtiments communaux doivent non seulement utiliser leur potentiel de production d’énergie renouvelable, mais aussi être exemplaires en matière d’isolation et d’énergie grise. Sur le plan de la mobilité, poursuivre l’aménagement des cheminements pour piétons et cycles, c’est garantir le bien-être et la santé de notre population à long terme.
A l’heure où cette première législature « _verte_ » est sur le point de s’achever, voici venu le moment de tirer le bilan et de nous projeter vers l’avenir. Les Verts de Villars-sur-Glâne se réjouissent de poursuivre leur contribution au développement durable de notre commune et de notre agglomération fribourgeoise. C’est avec le sentiment du devoir accompli que nous sollicitons à nouveau vos suffrages lors des élections du 28 février 2016.

Bruno Marmier, Conseiller communal